Tahiti au « Salon International des Arts Ménagers », à Charleroi, jusqu’au 12 Novembre

Tahiti au « Salon International des Arts Ménagers », à Charleroi, jusqu’au 12 Novembre

« Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que le 1er ‘Salon International des Arts Ménagers’aura lieu du 30 octobre au 14 novembre 1954, dans les vastes et magnifiques locaux du ‘Palais des Expositions’. »

(c) « La Meuse »

C’est en ces termes que fut annoncée la première édition de cet événement qui s’imposa rapidement comme un événement majeur dans le paysage économique wallon. Aujourd’hui, avec ses 150.000 visiteurs et ses 400 exposants, le « Salon International des Arts Ménagers » est le leader belge des salons multisectoriels, montant sur la troisième marche du podium des salons les plus fréquentés, en Belgique, après « Batibouw »et le « Salon de l’Auto. »

Notons, au passage, que c’est, à Paris, en 1923 que se déroula, le 1er « Salon d’Appareils Ménagers »européen, prenant, … 32 ans, donc, avant que Charleroi n’accueille, à son tour, son 1er « Salon International des Arts Ménagers. »

Inauguration officielle (c) « Sud Presse »

A l’occasion de l’inauguration officielle, le 28 octobre, Jean-Claude Van Cauwenberghe, Président de la « Société du Palais des Expositions de Charleroi », se réjouissant d’un dialogue renoué entre Paul Magnette, l’actuel Bourgmestre et lui-même, nous rappela, en ces mots, l’historique de ce lieu : « Jusque dans les années ’70, le ‘Salon International des Arts Ménagers’ était le théâtre de l’innovation, des nouveaux produits y étant présentés en exclusivité. Les fabricants, comme la firme ‘Bosch’, proposaient leur gamme en direct. Les producteurs alimentaires, également, ainsi les cafés ‘Chat Noir’ et ‘Jacqmotte’ ou les fromages ‘La Vache qui rit’. Les grandes enseignes aussi étaient présentes comme  ‘Delhaize’, ainsi que des firmes comme les ‘Timbres Valois’ ou ‘Historia’… A partir des années ’80, avec la naissance des grandes surfaces puis des galeries commerciales, le Salon a changé de physionomie : place désormais à la distribution et aux revendeurs de produits et services. On se souvient, ainsi, du grand stand du ‘Centre Electronique’, dans le ‘Hall N° 1’ !

(c) « Charleroi Expo »

Par la suite, le Salon évolue complètement, étant moins la juxtaposition de vitrines qu’un lieu de vie et d’expérience, le seul endroit, aujourd’hui, où l’on peut encore voir, entendre, sentir, toucher et gouter des produits dans un monde devenu digital et virtuel ! Posant notre regard vers le futur, nous avons l’intention de poursuivre nos activités dans une atmosphère toujours festive et conviviale comme celle des ‘Arts Ménagers’ d’aujourd’hui, vous proposant de nous retrouver dans la région, à Courcelles, à la sortie de l’Autoroute Mons-Liège, au sein d’un bâtiment de 11.000 m², en cours de rénovation, mais qui sera prêt pour accueillir la 65ème édition du ‘Salon International des Arts Ménagers’ ! A cette occasion, une nouvelle formule sera mise au point pour continuer à accueillir tous nos exposants et visiteurs, une tournante dans les thématiques étant prévue, … mais ça, c’est pour plus tard ! »

(c) « Show Tahiti Nui »

Revenons donc à la présente édition, la 64ème, du « Salon International des Arts Ménagers », avec la Polynésie française comme invitée d’honneur, présente sur 500m2, nous apportant, aux portes de notre hiver, un soleil omniprésent, une végétation luxuriante, mille et une fleurs, sans oublier une agréable musiqueet des danses entraînantes, voire… sensuelles, un spectacle nous étant régulièrement offert, jusqu’au 12 novembre inclus, par la compagnie « Show Tahiti Nui« .

(c) « Sud Presse »

Entre deux représentations, nous pourrons siroter un délicieux punch tahitien ou goûter à l’une ou l’autre spécialités culinaires de cette île de rêves, sans oublier de découvrir différents stands nous présentant des perles et bijoux fantaisites de Tahiti, de l’huile et autres produits à base de « Monoï », des cosmétiques, des jus exotiques et leur réputée vanille, les amateurs étant attendus dans un stand de tatouages, ces derniers pouvant ressembler à ceux que portent les superbes danseuses et danseurs musclés du « Show Tahiti Nui ».

(c) « Show Tahiti Nui »
(c) « Brasserie Dehaye »
(c) « La Rosière »

… Des mets tahitiens estivaux, si nous le souhaitons, nous pouvons retrouver leshivernales raclettes savoyardes, présentées par la station de ski alpin de « La Rosière », sise à 1850 m d’altitude ; ou, à l’est, les délicieux « Tokay » etproduits de bouche hongrois, proposés par la « Brasserie Dehaye » ; voire, plus près de nous, encore, un tout nouveau stand, remplaçant le traditionnel traditionnel « Bar à Bières », nous découvrons un rassemblement de bières brassées par des « micro-brasseries régionales de saveurs », à savoir celles des « Abbaye d’Aulne » et « de La Ramée », ainsi que celles des « Brasseries Ceres », du « Pays Noir », « St.-Feuillien »,  » de Silenreux » et « de Silly ».

… Et si un(e) « Bob(ette) » peut nous reconduire, à l’issue de notre visite, car « si tu conduis, ne bois pas », pourquoi ne pas repartir au volant d’une voiture de l’une des 25 marques représentées au sein du « Festival de l’Auto », sept d’entre elles étant présentées en avant-premières,… à des conditions de Salon

(c) « La Nouvelle Gazette »
« La Nouvelle Gazette »

Par contre, si nous souhaitons continuer à faire la fête, l’« Oberbayern » nous attend, à moins que nous ne préférerions nous ballader parmi les 40.000 m2 du Salon, allant à la rencontre de quelques-uns des 400 exposants, offrant des cuberdons à nos enfants, gôutant aux délicieux pâtés de gibier et boudins de fêtes, les couples (ou célibataires) pouvant renouveler leur batteries de cuisine, leurmobiler, voire changer de distributeur d’électricité ou enrichir leur cave à vin, produits de beauté et articles de mode étant également proposés, le programme complet de ce 54ème« Salon International des Arts Ménagers » étant disponible sur www.artsmenagers.be.

(c) « La Nouvelle Gazette »

Soulignons qu’une garderie d’enfants, de 09 à 14 ans est proposée par l’asbl « OXY Jeunes », ce mercredi 08 novembre, de 11 à 18h, ainsi que ces samedi et dimanche 11 et 12, de 11 à 19h, avec grimages, bricolages, jeux de société, …, au programme.

Enfin, pour terminer en beauté ce Salon, les 10, 11 et 12 novembre, la salle des fêtes accueillera la première éditiond’un mini « Salon des Vacances d’Hiver », proposant, à d’intéressantes conditions, des séjours de ski alpin ou nordique ; de farnienté ou culturels en Alsace ou en Tunisie ; des voyages exotiques (pourquoi pas à Tahiti) ou, plus simplement, des « city trips ».

 
Prix d’Entrée, incluant tout ce qui précède : 7€ (5€ en prévente / 4€ pour étudiants et personnes en « intervention majorée » / 0€ juqu’à 11  ans inclus, accompagné(s) d’un adulte ; pour les hommes, ce mardi 07 novembre ; pour les seniors, à partir de 60 ans, ce jeudi 09 ; pour tous, dès 18h, ce vendredi 10, le Salon étant ouvert, ce jour là, jusqu’à 21h. A noter : à l’intérieur du Salon, aucun distributeur bancaire n’est prévu et les sacs à dos ne sont pas autorisés.
 
 
Ainsi donc ce 54ème « Salon International des Arts Ménagers », le plus grand du genre en Wallonieclôture une saga amorcée en 1954, lui ayant permis d’accueillir quelques 12,5 millions de visiteurs, en l’espace de 63 ans. Néanmoins, avant la fermeture définitive, pour reconstruction des bâtiments, troisSalons seront encore organisés, à savoir, ceux « du Mariage », les 25 et 26 novembre, des « Idées Vacances », du 18 au 21 janvier 2018 et de la « Maison », du 18 au 21 janvier. Quelques dernières occasions de parcourir les halls de l’actuel « Parc des Expositions et Congrès de Charleroi ».
 
Yves Calbert.
Retourner en haut de la page